skip to Main Content

Le temps des moellons

Carnets de voyage
1. Terrassement
2. Première cabane de chantier
3. Les chaises
4. Fouilles
5. Béton de propreté
6. Ferraillage
7. Semelles
8. Le temps des moellons
9. Le chantier s’organise
10. A mi-chemin
11. Cunette béton
12. Avec le sang des autres
13. Linteau
14. Dernier rang
15. Poteaux
16. Nappe phréatique
Un chaînage vertical tous les 2,5 mètres, un chaînage horizontal à mi-hauteur et un au faîte, des contreforts pour absorber la poussée de terre et servir d’appui aux poteaux de la structure bois et enfin un mur de refend pour soutenir le mur de brique qui viendra à l’aplomb.
Un parpaing pèse une quinzaine de kilos, soit au total 22,5 tonnes. Bien plus en réalité puisqu’il faut les porter plusieurs fois, les prendre sur la palette et les placer à proximité du lieu de pose et, dès que le mur commence à prendre de la hauteur, les hisser sur l’échafaudage. Pour faire bonne mesure il faut y ajouter quelques m3 de sable, de mélange béton et de ciment.

 

 

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top