skip to Main Content
Solives Composites
Solives Composites
Solives Composites
Solives Composites
Solives Composites
Solives Composites
Solives Composites Solives Composites Solives Composites Solives Composites Solives Composites

Solives composites

Je m’attaque maintenant au délicat problème du montage des solives composites et de leur assemblage dans la poutre centrale. Je vous passe les « détails » et les neurones morts au champ d’honneur mais ça donne à peu près ça :

D’abord, c’est le glissement progressif et délicat de la membrure basse sur deux petits liteaux, vers sa mortaise.

Une fois que le chevron est arrivé sur la poutre centrale on écarte et on retire les liteaux et on a plus qu’à l’enfoncer dans la mortaise à la massette. Quand on parle de glissement progressif de la membrure basse, il n’y a aucune connotation érotique même si la pénétration dans la mortaise à petit coups de massette est un moment assez jouissif.

Après ça, un petit coup de soufflette pour virer toutes les cochonneries qui trainent dans la rainure – non toujours aucune connotation !

Opération suivante, encollage (tss, tss, bande de pervers) et positionnement de la partie haute comprenant la membrure haute et l’âme en OSB. Massette et serre-joints pour l’encastrer dans le chevron inférieur et c’est le moment tant attendu de l’agrafeuse pneumatique. Blam, blam ! les agrafes de 50 mm. Comme dans du beurre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top