skip to Main Content
Plancher
Plancher
Plancher
Plancher
Plancher
Plancher
Plancher
Plancher
Plancher
Plancher
Plancher
Plancher Plancher Plancher Plancher Plancher Plancher Plancher Plancher Plancher Plancher

Plancher

Le plancher est presque terminé.

Entre les têtes des solives je place une entretoise taillée dans la chute de découpe du chevron haut de la solive. Du coup, presque pas de perte. Après, il faut faire les encoches pour les têtes des boulons. Ensuite, il faut percer deux trous, de part et d’autre de l’encoche pour faciliter le passage des deux clous (gros, 6×140) de fixation sans qu’ils ne fendent la pièce.

Comme je dois faire du montage successivement du côté sud et du côté nord, il faut absolument que je trouve un moyen pour ne plus avoir à trimbaler le compresseur, d’autant que les alentours ne sont pas vraiment carrossables. Et bien on va le mettre sur le plancher comme ça il pourra être utilisé de partout. Seulement voilà, comment monter ce truc qui pèse une tonne sur le plancher qui est grosso modo à 50 cm de hauteur ?

Réponse en image. Et je peux vous dire que même comme ça, il y a eu deux ou trois minutes d’intense suspense. Dégringolera ? Dégringolera pas ? Comme dirait l’autre la rampe est droite mais la pente est raide. Et le machin est lourd, et les godasses glissent à merveille sur la plaque d’OSB. Bref, je ne le referai pas deux fois. En haut il est, en haut il reste.

Maintenant, à chaque fois que je l’aperçois du coin de l’œil, j’ai l’impression qu’il y a quelqu’un sur le plancher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top